J’arrive en pleine nuit à Paris, on m’a laissé au périphérique. Le métro est fermé, je dois donc attendre au lendemain pour me rendre à l’aéroport. Je devrai arriver assez tôt, car je n’ai pas de place réservée : stand by. Au mois d’août, ce ne sera peut-être pas évide...

On me dépose directement au  quai du port de Saint-Malo.  Je m’attendais à un petit village de pêcheurs, mais la ville est de la taille de Rimouski, chef-lieu de l’Est-du-Québec.  Le centre est magnifique et rappelle le Vieux-Québec en plus grand et plus homogène.  Je...

Le lendemain, c’est le grand départ. J’ai une bonne expérience d’auto-stoppeur au Québec et au fil des ans j’ai développé une certaine expertise. Le contexte ici sera différent : beaucoup plus de voitures et de routes.  Gilles m’avait rassuré sur le fonctionnement du s...

En fait, oui je venais à Paris, mais ce n’était pas pour la Tour Eiffel, le Louvre ou encore le Moulin Rouge.  Non, c’était pour Saint-Germain-des-Prés. J’avais passé mon adolescence à lire et relire l’œuvre de Boris Vian, en particulier L’Arrache-cœur objet d’une long...

Please reload

À PROPOS

En 1976, un Québécois vend tous ses biens de jeune bohémien, essentiellement une coccinelle qui bat de l’aile, pour s’envoler vers Paris où il a été conçu. C’est l’époque de la génération Peace and Love qui a divorcé avec les précédentes pour fonder un monde sans frontière et où l’amour est roi.

ME SUIVRE :
  • Facebook Vintage Stamp
  • Twitter Vintage Stamp
  • Instagram Vintage Stamp