On me dépose directement au  quai du port de Saint-Malo.  Je m’attendais à un petit village de pêcheurs, mais la ville est de la taille de Rimouski, chef-lieu de l’Est-du-Québec.  Le centre est magnifique et rappelle le Vieux-Québec en plus grand et plus homogène.  Je...

Le lendemain, c’est le grand départ. J’ai une bonne expérience d’auto-stoppeur au Québec et au fil des ans j’ai développé une certaine expertise. Le contexte ici sera différent : beaucoup plus de voitures et de routes.  Gilles m’avait rassuré sur le fonctionnement du s...

En fait, oui je venais à Paris, mais ce n’était pas pour la Tour Eiffel, le Louvre ou encore le Moulin Rouge.  Non, c’était pour Saint-Germain-des-Prés. J’avais passé mon adolescence à lire et relire l’œuvre de Boris Vian, en particulier L’Arrache-cœur objet d’une long...

Blanche. La page blanche qui suit le prologue est restée désespérément blanche pendant de longs mois. Face à elle, je suis un skieur intermédiaire au haut d’une piste pour experts, figé par le vertige et la peur. Je ne suis pas un virtuose du clavier, un Kerouac de l’é...

La décision de partir s’est imposée comme une révélation. J’étais assis entre ciel et terre dans les escaliers de la cuisine de la vieille maison où j’avais passé quelques semaines au printemps.  D’un côté, par la fenêtre je voyais les bourrasques de neige propulsées p...

Please reload

À PROPOS

En 1976, un Québécois vend tous ses biens de jeune bohémien, essentiellement une coccinelle qui bat de l’aile, pour s’envoler vers Paris où il a été conçu. C’est l’époque de la génération Peace and Love qui a divorcé avec les précédentes pour fonder un monde sans frontière et où l’amour est roi.

ME SUIVRE :
  • Facebook Vintage Stamp
  • Twitter Vintage Stamp
  • Instagram Vintage Stamp